« Il n’y a pas de grande tâche difficile qui ne puisse être décomposée en petites tâches faciles. » - Adage Bouddhiste

Rechercher dans ce blog

mercredi 19 septembre 2018

Artisanat : La vannerie


Le but de ce blog est avant tout le partage, et au fur et à mesure que ce dernier avance, j'ai aussi envie de partager les créations des autres et mes coups de coeur. C'est pourquoi j'ai décidé de créer (encore) une nouvelle rubrique : l'artisanat. J'ai envie de mettre à l'honneur ces hommes et femmes qui transforment le plomb en or.


Je suis issue d'une famille d'artisans, mamie file et tisse la soie et papy, en plus d'être agriculteur fait de la vannerie (oui fait et non pas faisait, je vous jure qu'il est toujours aussi actif à 80 ans passés). Pour le premier article du thème je vous parlerais donc de la vannerie (mamie ne soit pas jalouse, un article sur toi est aussi prévu).

Mais qu'est-ce donc?  Que l'on soit bien d'accord, quand je dis que "papy fait de la vannerie", il ne passe pas ses journées à faire des vannes sur Pierre, Paul, ou Jacques hein. La vannerie est en fait l'art de tresser des fibres végétales. En France, ces fibres sont en outre l'osier (pousses de saules), la paille ou le châtaignier. En Thaïlande, c'est principalement le bambou. Hélas, se sont des savoir-faire qui se perdent.

Grâce à différentes techniques de tressage, on obtient des paniers, chapeaux, corbeilles, et même des ballons (de takraw / ตะกร้อ - jeu de balle similaire au Volley ball)








Le procédé est assez simple : 

- Allez couper du bambou 
- segmentez-le en plusieurs morceaux de même taille



- A l'aide d'une machette (tout le monde en possède une chez sois bien entendu), réduire ces segments en lamelles (on parle toujours du bambou, ne nous éparpillons pas)



- affinez encore et encore






Le tressage reste un peu plus compliqué :




Je l'ai observé des heures et des heures sans jamais vraiment comprendre ce qu'il faisait (ses gestes sont trop rapides - trop fort mon papy!).

En tout cas, il m'en offre à chaque fois que je lui rend visite et je commence a avoir une sacrée collection de paniers à riz gluant et de tamis.





Heureusement que je surf sur la vague tendance déco ethnique !


Qui a dit que la vannerie était démodée?



Alors merci papy!

Promis, lors de mon prochain voyage j'apprendrais pour vous à en faire!

Aucun commentaire:

Instagram